du 12 au 22 avril 2018

au Théâtre de l’Epée de Bois
Cartoucherie – Route du Champ de Manoeuvre 75012 Paris.
Jeudi et vendredi 20h30 – samedi 16h00 et 20h30 – dimanche 16h00

Générale de Presse le 12 avril 2018

 

Brésil – Syrie – Haïti – Togo – Maroc – France

Théatre, Danse , Musique,  Cirque

Dramaturgie et Mise en scène Laurent Poncelet

Avec Gabriela Cantalupo, Tamires Da Silva, Abdelhaq El Mous, Zakariae Heddouchi,

Marcio Luiz, Ahmad Malas, Mohamad Malas, Kokou Mawuenyegan Dzossou,

Lindia Pierre Louis, Lucas Pixote, Germano Santana, Clécio Santos, Sodjiné Sodetodji

Suite aux deux précédents spectacles, Magie Noire et Le soleil juste après, l’urgence qui jaillissait du plateau, la force de vie qui s’en dégageait,

La nouvelle création de Laurent Poncelet menée avec des artistes venus des favelas du Brésil, des rues du Togo, des quartiers périphériques du Maroc et d’Haïti et des comédiens réfugiés politiques de Syrie, balaie de nouveau les frontières entre les cultures, les langues et les disciplines.

Par son énergie collective époustouflante — l’énergie de vie des périphéries du monde — le spectacle ébranle et décape. Aux confluences de la danse, du théâtre et de la musique, c’est un cri du bout du monde qui soulève les corps et les met en mouvement pour dépasser les frontières, toutes les frontières : frontières physiques,

sociales, intimes… Pour chanter de la Syrie au Brésil “Qu’elle est belle la liberté !”. L’urgence brûle en chacun. C’est du feu !

Production la Compagnie Ophelia Theatre

dossier de presse

 

Presse Catherine Guizard